HYPNOSE ET LA PROGRAMMATION NEURO-LINGUISTIQUE QUESTIONS ET REPONSE

Question 1) Il y a de nombreuses définitions de l’hypnose. Selon vous, qu’est-ce que l’hypnose exactement? Comment la définiriez-vous?

L’hypnose est un état modifié de conscience qui permet au thérapeute d’envoyer des suggestions à l’inconscient du consultant pour son mieux être. C’est un état modifié de conscience mais où la personne ne dort pas. Elle permet de mettre le mental en mode veille afin d’amener de nouvelles suggestions à l’inconscient.  … Et qui dit “état de conscience modifiée” dit aussi que sous hypnose nous restons conscient.

L’hypnose  aide le patient ou client à trouver une solution à sa problématique, à activer toutes les ressources qu’il a en lui, à proposer par des suggestions très ouvertes et non directive, lorsqu’il se trouve dans un état de relaxation profonde (transe) il peut avoir accès à ses propres solutions.

L’hypnose permet d’accéder à notre inconscient qui le réservoir de nos ressources mais aussi de nos mémoires.

Question 2) Se souvient-on de ce qu’on a dit et fait lors d’une séance d’hypnose?

L’hypnose n’est pas un sommeil, vous la pratiquez même en voiture lorsque vous êtes en mode automatique et que vos pensées sont “ailleurs”… alors oui vous vous souvenez de ce qui se passe, mais avec d’autres filtres.

Tout dépend aussi de la profondeur de la transe. Par exemple, il est fréquent en séance d’hypnose de permettre au patient de se souvenir si cela lui est aidant et bénéfique…et il peut aussi oublier ce qui a été dit afin de ne pas défaire le travail de la séance.

Le patient entend ce qui est dit et l’enregistre en lui ou pas…C’est son inconscient qui décide de cela…Et si sa volonté est de se souvenir il restera dans un état de vigilance en ce sens.

Dans la plupart des cas, on se souvient de tout ce qui a été entendu, fait ou dit dans une séance. Certaines fois cela ressemble aux rêves de la nuit, parfois ils sont clairs et mémorables, parfois ils sont flous ou lointains, et parfois nous n’en avons pas le contenu mais juste les effets.

Question 3) L’hypnothérapeute peut-il avoir un pouvoir sur nos actes et nos pensées?

Non, il ne peut pas aller à l’encontre des demandes du consultant, ni lui faire faire ce qu’il ne veut pas faire, puisque ce dernier entend toujours le thérapeute.

Par la suggestion l’hypnothérapeute guide le sujet à trouver en lui les propres clés de sa réussite. Il ne s’agit pas d’avoir de l’emprise sur la personne mais de lui rendre son propre pouvoir ou de le lui faire découvrir.

Le praticien en hypnose n’a pas de pouvoir sur son client. Contrairement à ce que nous fait croire l’hypnose de spectacle, on ne peut pas nous faire faire des choses que notre morale réprouve.

Question 4) Qu’est-ce que l’hypnose peut guérir? Se limite-t-elle à des maux psychologiques et émotionnels, ou a-t-elle aussi un effet sur les maux physiques?

L’hypnose ne guérit pas, elle aide à soulager le patient . Elle aide et est très efficace dans tous les maux psychologiques et émotionnels , en ce qui concerne les maux physiques l’hypnose est utilisée comme analgésique.

L’hypnose peut aider ā votre Développement personnel et bien-être de la vie de tous les jours:

  • Phobies, peurs, angoisses
  • Stress, nervosité, anxiété
  • Dépendances (tabac, alcool, drogues)
  • Compulsions diverses, TOC
  • Troubles de l’alimentation (anorexie,boulimie), problème de poids
  • Deuils, séparations difficiles
  • Troubles du sommeil, insomnies
  • Traumatisme ou choc psychologique important
  • Gestion de poids anneau gastrique virtuel la douleur, analgésie, anesthésie. Maîtrise du corps
  • Etat dépressif, mal-être
  • Timidité

Pour le développement personnel

  • Confiance en soi,
  • Atteinte d’un objectif personnel, stratégie de motivation
  • Se préparer à un examen
  • Volonté, maîtrise de soi
  • Mémoire, concentration
  • Communication en public
  • Résoudre un conflit intérieur
  • Etre plus à l’écoute de son inconscient /Etre plus intuitif

L’hypnose est de plus en plus reconnue par la communauté scientifique, notamment dans le traitement des douleurs chroniques.

Dans ce cadre, diverses études reposant sur des examens d’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle ont ainsi démontré que certaines zones cérébrales propres aux perceptions douloureuses étaient nettement moins activées sous hypnose que lors d’un état de conscience normale.

L’hypnose agit sur notre état mental et comme nous le savons maintenant grâce aux différents travaux qui ont été menés sur ce sujet, notre mental peut avoir des effets sur notre physique. C’est ainsi que l’hypnose donne de très bons résultats sur les maladies dites “psychosomatiques”, ces maladies qui, malgré les médicaments, reviennent quand notre état mental se dégrade.

Quand il s’agit des problèmes comme la prise de poids, l’arrêt de la cigarette, les insomnies, le manque de confiance en soi, et même certaines dépressions légères, les résultats obtenus grâce à l’hypnose ne sont plus contestés.  Ce n’est pas l’hypnose qui guérit! Il s’agit juste d’un état différent qui permet d’avoir plus facilement accès à son inconscient et ainsi initier des changements vers le mieux- être, dans tous les domaines.

Question 5) L’hypnose peut-elle vraiment nous rappeler des événements dont on ne se souvient pas?

Oui , en régression hypnotique

Question 6) Il existe différents types d’hypnose. Comment choisir le bon?

L’hypnose Ericksonienne, thérapeutique, conversationnelle sont les plus adaptées dans la plupart des cas. Le thérapeute guidera le consultant quoiqu’il en soit au premier rendez-vous et Le thérapeute choisira en fonction de ce que le client amène dans la description de ses difficultés.  C’est au thérapeute de choisir le meilleur accompagnement selon la situation, toutes les formes d’hypnose sont bénéfiques chacune à leur niveau.

Question 7) Comment reconnaitre un bon hypnothérapeute? Quel parcours doit-il avoir suivi?

Un bon hypnotherapeute sera, d’après moi, celui qui sera le mieux à l’écoute du consultant en respectant sa carte du monde, sans le juger et dans la bienveillance.  De ma part, afin que la séance soit la plus efficace pour la personne, je travaille en synergie avec celle-ci. La personne vient avec sa personnalité, ses valeurs et je m’adapte à ses croyances.  Ce qui compte principalement, c’est le lien qui se tisse entre le thérapeute et le client.

Il y a aussi différents parcours selon les thérapeutes mais le bouche-à-oreille est le meilleur moyen de le choisir.

Pour être crédible, l’hypnothérapeute devra justifier des connaissances, d’expérience et de références solides et peut-être adhérer à une charte d’éthique. Si l’hypnothérapeute estime pouvoir guérir ou soigner une maladie grave, il faut se méfier. Faire une première séance pour tester le ressenti.

Question 8) Comment se déroule une séance? Combien de temps dure-t-elle?

Le déroulement et la durée peuvent varier d’un praticien à l’autre. La moyenne se situe sans doute autour d’une heure à une heure trente. Le plus fréquent est de commencer par un entretien verbal parfois appelé anamnèse ou détermination d’objectif. Vient ensuite la phase hypnotique appelée induction et permettant la phase suivante dite de travail puis le retour à l’état d’éveil, dans l’ici et maintenant.

Question 9) L’hypnose est-elle ouverte à tous? Tout le monde peut-il vraiment se faire hypnotiser?

Tout le monde peut se faire hypnotiser. Cela peut-être un peu plus difficile avec certaines personnes contrôlantes, qui ont énormément de mal à lâcher prise, encore que… Je pense avoir reçu au cabinet moins de 3% de consultants non réceptifs. Certains sont venus en me disant avoir déjà essayé, sans succès, ou qu’ils avaient énormément de mal à se détendre et finalement ils sont descendus en transe hypnotique plus rapidement que les autres parce que j’y ai mis tous les outils.

Il peut y avoir de la résistance dans certains cas tout comme :

Les personnes voulant tout contrôler

Les manipulateurs narcissiques

Aux personnes très âgées.

Les sujets à tendance psychotique doivent faire l’objet d’un accompagnement spécifique et avec autorisation psychiatrique.

Question 10) De nombreux débats existent autour du rôle de l’hypnothérapeute dans une séance d’hypnose et ses résultats. Selon vous, les résultats peuvent-ils être influencés par l’hypnothérapeute?

Les résultats d’une séance d’hypnose peuvent être influencés par la qualité de la relation que le praticien a su créer avec son client ou son patient. En effet, il existe une certaine subjectivité dans la pratique de l’hypnose. Ce n’est pas comme si on donnait un cachet au patient et qu’on laissait agir le médicament. Si le praticien ne parvient pas à créer un rapport de confiance avec son client, les résultats peuvent en pâtir.

L’hypnothérapeute doit être formé bien sûr, et surtout croire que l’inconscient de son client recèle d’infinies ressources qui vont lui permettre d’accéder au résultat voulu. A contrario il est nécessaire aussi que le client soit engagé dans ce processus de changement.

Le mot influencé suppose que l’hypnothérapeute possède un pouvoir sur l’autre. C’est l’inconscient qui met en place le résultat. Parfois cela est très rapide et parfois plus long. Par exemple une personne a suivi quelques séances avec un hypnothérapeute et n’a pas eu le résultat qu’elle voulait. Elle prend contact avec un nouveau praticien et dès la première séance elle vit des résultats significatifs. Elle pensera que celui-ci est très bon. Pourtant, il y aura eu un travail de fait avec le précédant de manière consciente et inconsciente qui participera aux résultats.

Une hypnothérapie est aussi une relation entre deux personnes. Et il n’y a pas de relation ou de communication sans influence. L’influence existe toujours, un hypnothérapeute en est particulièrement conscient et il est formé à permettre des effets positifs sans y mêler ses éléments personnels.

11) Comment definir La programmation neuro-linguistique (PNL)

La PNL est née au milieu des années 70 en Californie, à l’Université de Santa Cruz, de l’étude de deux américains John Grinder (linguiste) et Richard Bandler (informaticien), tous deux également docteurs en psychologie, qui ont cherché à voir ce que faisaient concrètement les meilleurs communicateurs ou thérapeutes (Milton Erickson, Virginia Satir, Fritz Perls,…), pour obtenir leurs résultats.

12)Pourquoi ce drôle de nom ?

Programmation : de part notre éducation et nos expériences passées, nous sommes programmés en vue de reproduire ce que nous appelons comportements, habitudes, automatismes…

Neuro : ces automatismes sont “engrammés” dans notre cerveau.

Linguistique : ils se manifestent au travers de notre langage verbal et non verbal.

J’ai été formée par Richard Bandler en personne et Il avait un grand sens de l’humour et C’était très amusant de travailler avec lui.  Comme il disait : “un nom aussi compliqué donnera certainement aux gens l’envie de venir nous voir pour en savoir plus…”

13) Comment se déroule une séance de la PNL

La PNL propose avant tout de mobiliser les ressources de notre inconscient. Ces dernières sont constituées d’expériences ou de connaissances oubliées, de dons encore inexploités qui ne demandent qu’à s’exprimer… Le patient doit donc renouer avec la performance, c’est-à-dire avec sa créativité et sa capacité à s’adapter à une situation. Cela s’appelle la «modélisation». Mieux connaître les moments où l’on se sent efficace et compétent permet alors de construire une «boîte à outils», dans laquelle on puisera à loisir au moment de faire face à une situation difficile.

Exemple : une patiente se trouve trop grosse. Ici, l’objectif de perdre du poids doit être formulé de façon affirmative et positive : « Je veux retrouver ma vitalité et ma forme. » La patiente définit ensuite ce qu’elle recherche en poursuivant cet objectif : porter d’autres vêtements, améliorer sa silhouette, se sentir mieux, etc. Puis elle détermine les ressources qui sont à sa disposition pour atteindre son but et décrit avec précision les éléments qui lui permettront de savoir si ce dernier a bien été atteint (son reflet dans la glace, le chiffre sur la balance, la sensation de porter un vêtement dont elle rêvait depuis longtemps…). Par une série de questions, la PNL permet ainsi d’affiner un désir initial pour s’assurer qu’il correspond véritablement à un objectif qui mérite d’être poursuivi. Au cours des séances, le thérapeute et le consultant s’assureront que des objectifs intermédiaires sont satisfaits, afin de construire une amélioration continue qui se manifestera concrètement dans la vie quotidienne.

14) Il y a il un difference entre L’Hypnose et la PNL ?

La PNL et l’hypnose sont deux techniques qui se basent sur le conscient et l’inconscient des personnes pour guérir leurs maux. Ces méthodes permettent de trouver quels sont les éléments déclencheurs des maux. Par exemple, pour guérir une phobie, il faut trouver pourquoi et à quel moment elle s’est déclenchée.

Aussi la PNL combinée à l’Hypnose permet d’avancer rapidement et efficacement vers la mise en place de solutions qui vont changer des comportements et attitudes chroniques ; tout en tenant compte de l’ensemble de la personnalité du patient.

Chantal HELENE

Hypnothérapeute/Maître Praticien PNL

Tel: 06 47 63 56 80

www.empower-mind.com/fr

Suivez-moi sur facebook : https://www.facebook.com/motivatingmindhypnosis/