empower-mind.com

Je pense trop….

Une seule pensée peut en fait germer 10 autres,…

Le sur-efficient ne se reconnait pas comme sur-intelligent mais bien comme hyper sensible. Or c’est un paradoxe : plus on est intelligent moins on croit qu’on l’est ! Le besoin de complexité est cependant ce qui caractérise le plus les personnes sur-efficientes.

Les sur-efficients ont une soif incroyable d’avoir une mission sur terre, ils se posent 1000 questions, ce sont les champions du “pourquoi” : quel sens à la vie, à ma vie, … quel est mon rôle sur terre ? … Le sur-efficient marche aux défis.

Les sur-efficients sont aussi désintéressés de l’argent et se font du coup arnaquer systématiquement. Ils paient à chaque fois au resto, ça attire les profiteurs ! Ils doivent apprendre à ne pas donner plus qu’ils ne reçoivent pour créer un équilibre de vie, d’Être.

Les enfants sur-efficients sont des enfants anxieux, perfectionnistes, qui sont souvent à part des camarades, ils s’ennuient à hurler, ils sont en souffrance par manque de stimulation intellectuelle !

Débrancher son esprit… mode d’emploi :

Ré-organiser ses pensées, ses idées avec le mind-mapping par exemple est structurant et apaisant.

Faire de ces facultés finalement des forces vives et non des ennemies du quotidien.

Faire beaucoup de sport pour évacuer cette énorme énergie et/ou recourir à L’hypnose, la PNL, la relaxation, la méditation, ce sont aussi des clefs qui invitent à plus de sérénité…. Il est important de connaitre ses talents ou ses points forts et de s’appuyer … avec le coaching  on peut apprendre à se traiter avec bienveillance et travailler sur la confiance et sur l’estime de soi en soi

Les sur-efficients parfois se perdent dans une tempête de questions, de pensées, … épingler l’une d’elles. La solution est de se fixer un objectif précis, réduire l’entonnoir et agir, se donner une mission de vie car oui les sur-efficients ont besoin de donner du “bon” sens à leur vie.

Créer un équilibre de vie. Être attentif à cette bienveillance gratuite, cette humanisme à l’excès, … Adopter des techniques pour rendre son cerveau imperméable aux manipulateurs.

Quand on prend les commandes de ce cerveau, on lui offre les galops dont il a besoin, on pilote une Ferrari et on savoure. Prendre conscience des fibres de la sur-efficience pour harmoniser et jouir de la vie du bon côté !

Source :«Je pense trop», de Christel Petitcollin, éditions Guy Trédaniel, 

Chantal HELENE

Hypnocoach

www.empower-mind.com

Similar Posts