Le doute et la confiance en soi

Le doute est certes un état normal d’expérimenter mais il ne provient pas de nulle part. Il peut s’expliquer par un manque d’estime de soi.  Pour vaincre le doute, il faut passer à l’action.  L’inaction renforce le doute et le doute renforce l’inaction. Il faut comprendre que le doute ne mène à rien.

Le doute est donc lié à un manque d’estime de soi/confiance en soi. Si vous doutez de vos compétences ou de ce que la vie vous réserve, cela est dû à avoir peu  d’estime de vous. Il faut donc travailler dessus pour ne plus douter.

Donc, vous doutez du quoi :
– Je doute de mes objectifs.
– Je doute de ne pas être à ma place,
– Je doute de ne pas bien réaliser mes projets
– Je doute de ne pas être à la hauteur
– Je doute de mes compétences au travail

Des moments de doute cela arrive même aux meilleurs comme douter d’atteindre la performance que l’on s’est fixé.  L’envie d’abandonner peut alors vous submerger. Là encore, c’est la préparation en amont qui doit vous permettre d’effacer le doute de votre esprit lorsque vous êtes dans l’action. Par exemple, quand l’envie d’abandonner apparait, fixez-vous des buts des (petites) étapes qui seront autant de victoires sur vous-même. A la longue, vous arriverez à surmonter ces caps difficiles. Et la fierté de l’avoir fait n’a pas d’égal, cela efface les doutes et vous rend plus fort.

L’action pour vaincre le doute

Acceptez de douter. C’est humain et naturel.
Estimez l’échec :  Faites une estimation des conséquences de votre échec. Que se passera-t-il si vous ne réussissez pas ? Vous verrez alors que les enjeux sont faibles et qu’ils ne valent pas de douter et rester dans l’inaction. Souvent le doute provient d’une surestimation des conséquences de l’échec. Évaluez les risques de ne pas réussir. Ils sont souvent minimes au final. Comparez-les avec ce que peut vous apporter de réussir. Vous pourrez alors mesurer le rapport entre les gains et les pertes et ainsi prendre la bonne décision.

Evitez de chercher l’approbation des autres. Lorsque vous demandez régulièrement l’approbation des autres pour affirmer vos opinions, vous transmettez inconsciemment le message que vous n’avez pas confiance en vous.

De quoi doutez-vous ? D’où viennent ces inquiétudes ? Se poser des questions vous permettra de comprendre plus facilement le sens de vos actions, et vous ne devez donc jamais avoir peur de vous les poser.

Concentrez-vous sur ce qui vous empêche d’avancer afin d’identifier vos doutes les plus importants. Vous découvrirez certainement après une petite introspection que ces doutes ne sont pas si graves que cela.

Faites du doute un allié. Celui qui vous permet de rester en alerte. Celui vous fera avancer au lieu de renoncer

– Identifiez vos motivations profondes
– Admettez vos défauts, vos limites sans vous sous-estimer néanmoins
– Autorisez-vous à faire des erreurs
– Tournez-vous vers les bonnes personnes. Notamment celles qui croient vous et ont vu en vous votre valeur. Vous pouvez par exemple noter vos sentiments dans un carnet ou un journal intime. Cela vous permettra de garder une trace de vos pensées et émotions. Félicitez-vous pour vos réussites. N’oubliez pas ce que vous avez accompli par le passé. Pensez aux expériences au cours desquelles vous avez atteint votre objectif, peu importe sa taille. Utilisez cette expérience pour avoir une plus grande confiance en ce que vous pouvez accomplir. Ces réussites que vous avez connues par le passé vous permettront de surmonter les peurs que vous ressentez aujourd’hui.


Se répéter des affirmations positives. « Je suis capable de le faire »,

«J’ai confiance en moi », « Je vais réussir », « Tout tourne toujours à mon avantage » « Je continue d’avancer, même si j’ai des doutes ». La méthode Coué en quelque sorte. Émile Coué, pharmacien et psychologue français du siècle dernier considérait que toute idée qui se grave dans notre esprit tend à devenir une réalité dans l’ordre du possible. « Si étant malade, nous nous imaginons que la guérison va se produire, celle-ci se produira si elle est possible. Si elle ne l’est pas, nous obtiendrons le maximum d’améliorations qu’il est possible d’obtenir » répétait-il inlassablement. « Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux » disait Émile Coué

En surmontant vos doutes, vous allez devenir une source d’inspiration pour les autres. En vous voyant ainsi aller au-delà de vos freins, ils vont se dire : « Si lui/elle y arrive, alors pourquoi pas moi ? ». En devenant un modèle, vous aidez les autres à surmonter leurs doutes et vous construisez une estime de vous-même inébranlable. C’est le cercle vertueux, le double effet positif. D’une personne qui doutait, manquait de confiance en elle, avait une faible estime d’elle-même, vous pouvez devenir celle qui montre le chemin. Quelle transformation bénéfique et merveilleuse !

En résumé :

Comme pour vos doutes, vous devez réussir à reconnaitre que vous essayez d’atteindre la perfection. Si vous procrastinez régulièrement, que vous abandonnez facilement une tâche que vous ne parvenez pas à maitriser pour la première fois, ou que vous vous braquez sur le moindre détail, vous êtes certainement un perfectionniste. Préparez-vous à vos objectifs le mieux possible – et par-dessus tout : Croyez en vous!

Chantal

Chantal HELENE

HypnoCoach

Tel: 0647 63 56 80

www.empower-mind.com

Suivez-moi sur facebook : https://www.facebook.com/motivatingmindhypnosis/

Similar Posts